ifb-2

Structure pour primates, Saint-Martin-la-Plaine (42)

2eme prix concours Inter Fôret Bois 42

Le projet se développe sur le site particulier de l’association « TONGA terre d’accueil » à Saint-Martin La Plaine. Les bâtiments créés se veulent en continuité avec le zoo existant. Une attention particulière a été donnée au parcours de façon à ce que le visiteur puisse parcourir de façon fluide et simple, la totalité du site. D’autres part, le projet est révélateur du site. Il s’insert dans les courbes naturelles du terrain et souligne le mouvement du chemin communal traversant le site zoologique. Les nouveaux équipements ne viennent pas perturber la sérénité du site. Ils se font discrets et se développent dans une forme d’adhésion au site en acceptant, respectant et valorisant ses géométries agréables et généreuses. L’emplacement est d’autant plus intéressant que le chemin est longé par un talus rocheux à forte pente. Le positionnement du projet permet de révéler les qualités  de celui-ci. Les murs de pierre, hautes lames verticales, rythment l’avancée tandis qu’une structure en bois vient s’avancer sur le talus sans le toucher.

La valorisation du site se fait également par la capacité du projet à offrir des vues aux visiteurs. Le positionnement dans un point haut du site permet de dominer largement l’ensemble du zoo et d’observer un panorama dégagé sur les collines environnantes. Deux circulations visiteurs sont aménagées de façon à observer une vue haute et une vue basse sur les enclos ainsi qu’une vue panoramique sur le paysage collinaire. De façon à appuyer la volonté d’ouverture sur le panorama en contrebas, un mur de pierres courbe sert d’appui au projet. Il structure l’ensemble et dicte l’orientation du projet.
Deux matériaux sont principalement employés. La pierre permet de construire l’ensemble des bases structurelle et fonctionnel-
les du projet. Leur apparence est voulue très massive du fait de leur rôle au sein du projet. Le second matériau employé est le bois. Il est utilisé pour sa légereté relative à la pierre.
Dans un souci d’évolution du projet, les modules se multiplient selon  un geste de déploiement. Cette position permet de donner une dynamique au projet dans le sens de l’avancée du visiteur. La construction du projet est pensée pour être effectuée en différentes étapes. Ceci permet de limiter les coûts financiers et de s’adapter dans le temps au nombre croissant d’animaux.
ifb-7  ifb-1  ifb-3
inter-foret-bois-1