Logements collectifs, Alma Grenoble

chap-1_logt-500

Le projet prend place dans le centre ville de Grenoble sur une parcelle longtemps occupée par l’armée. Le but du projet est d’optimiser l’espace disponible. L’enjeu du projet est d’occuper la parcelle de l’ancienne caserne de l’alma par du logement sans oublier les nécessités que requiert un tel lieu. Le projet abritera non seulement du logement, mais également des services ou des bureaux associés à un espace de convivialité où pourra se dérouler la vie publique.
Le système de logement choisira d’habiter les limites. En construisant une enceinte se déroulant tout autour de la parcelle, on  définit un espace vide qui est celui du cœur d’îlot mais on exprime également l’espace public de la rue. Les deux cent logements sont uniquement disposés dans l’enceinte. Ils se déploient selon le principe de l’adossement. Un mur de services et de circulations faisant le tour de la parcelle sert d’appui à une structure d’acier abritant les espaces de vie des logements. Chaque appartement vient s’imbriquer à l’appartement voisin comme un puzzle irrégulier. Un système de façade par panneaux dessinant des plis permet de régler les problèmes d’intimité. Le dessin est constamment différent et se module en fonction de l’assemblage des logements et des besoins d’intimité. L’immeuble dispose d’un système de volets coulissants modifiant complètement l’aspect de la façade en foction de l’ensoleillement. Certains logements ressortent en porte à faux des façades créant des éléments ponctuels. Ces espaces servent de terrasse pour les logements contigus. Ceux qui n’ont pas de terrasses disposent de loggia. Les logements prennent la base d’une hauteur de deux mètre trente pour s’ouvrir sur une loggia et un séjour de trois mètre cinquante.
L’entrée dans le logement se fait à l’aide des coursives situées dans le mur de service. Le rez-de-chaussée est ouvert, il est ponctué de voiles de béton accueillant commerces ou halls d’immeuble. Cette transparence du premier niveau permet de traverser l’îlot de manière très fluide en passant par un parc très arboré. En effet, une grande partie de l’intérieur de l’îlot est laissée libre de façon à produire l’espace de convivialité recherché. Une autre partie est entièrement remplie et accueille une vaste bibliothèque. Au fond du parc, l’enceinte s’interrompt pour accueillir un bâtiment existant qui sera conservé.
chap-1-vue-3chap-1-vue-5chap-1-vue-interieur