26 LOGEMENTS COLLECTIFS LOCATIFS SOCIAUX

Architectes mandataires: CAAZ Architecture
Maîtrise d'ouvrage : Actis

Site : Grenoble (38)

projet non réalisé

Le bâtiment se situe à la transition entre deux tissus urbains : un tissu de maisons individuelles

au sud et le quartier Mistral/ Eaux-Claires en développement au nord. La volumétrie du projet répond à ces deux échelles de tissus par la dissociation du volume en deux entités. Le socle du projet qui se déploie sur deux niveaux et demi, permet, à l’échelle du piéton, de retrouver un gabarit semblable à celui des maisons de ville.

Sur le socle, les volumes blancs sont découpés afin de retrouver l’échelle de l’habitat individuel. La teinte claire des volumes les fond dans le ciel. L’association du socle et des boites blanches du dessus crée un bâti à hauteurs variables en R+1, R+4 et R+5. Afin de gravir graduellement la hauteur jusqu’à atteindre celle des constructions du quartier Mistral Eaux claires. Par ce jeu de volumes, le bâtiment crée la transition entre les deux tissus très opposés qui se rencontrent sur cette tranche de ville.

La forme triangulaire du bâti permet d’ouvrir les vues sur les 3 massifs montagneux qui entourent la ville. Afin que l’architecture soit motrice dans l’exploration de ce territoire nous avons souhaité exprimer « une façade qui observe ». Des parties en saillie, largement vitrées ponctuent la façade. Ces éléments sont des oriels contemporains sous la forme de « petits observatoires suspendus ». Ainsi la partie blanche du bâtiment, posée sur le socle s’élève de la rue et capte à partir de ces 3 orientations les vues sur les montagnes.

Les excroissances largement vitrées permettent un apport solaire important l’hiver et constituent un atout pour la ventilation.